Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

La Ville et la Communauté ont adapté leurs dispositifs pour répondre à l’absolue obligation de garantir la santé de tous les habitants.

Nous sommes confinés depuis un mois. L’occasion de faire le bilan des actions menées par les agents de la Ville et de la Communauté d’agglomération. Toutes ont répondu à des objectifs clairs : protéger la population, lutter contre les ravages du virus en veillant à la bonne application des mesures de confinement tout en organisant la vie quotidienne.

Ce plan est articulé autour de cinq priorités :

1) assurer des contrôles sur le terrain. Depuis le premier jour la police municipale est mobilisée et renforce le dispositif de la police nationale. Des centaines de procès verbaux ont été dressés mais au bout d’un mois l’interdiction des regroupements dans les lieux publics, parcs et jardins est bien respectée.

2) collecter les ordures ménagères des établissements hospitaliers et sanitaires ainsi que des particuliers, puis au bout de deux semaines, collecter les poubelles dédiées au tri sélectif. Les messages de remerciements et d’encouragements collés sur les poubelles ont touché les agents de la Communauté d’agglomération en charge de la collecte car leur implication a été sans faille, tout comme celle des agents en charge de la propreté qui inlassablement ont travaillé pour que la ville reste propre.

3) permettre au personnel hospitalier de travailler en assurant la garde de leurs enfants. Là encore il n’a pas été difficile de trouver des agents volontaires pour assurer cette mission, tous les jours de 6h 30 à 21 h 30. Plus de 40 enfants ont bénéficié de ce service (les repas pris dans ce cadre ne sont pas facturés aux familles).

4) accompagner les personnes seules ou vulnérables. Le confinement est souvent une épreuve pour les personnes isolées, fragiles, très âgées, en situation de handicap ou malades. Il était donc essentiel de ne pas couper le lien avec tous ces habitants. Le centre communal d’actions sociales a poursuivi son action (tout comme l’accueil de jour) en épaulant ces personnes, en les accueillant, les guidant dans leurs démarches, distribuant éventuellement de l’aide alimentaire. Par ailleurs 200 personnes ont été suivies quotidiennement par des appels téléphoniques. Pour que personne ne manque de denrées alimentaires, le CCAS a organisé, en lien avec le magasin Monoprix, la livraison de courses à domicile. Dans le même temps le nombre de repas livrés à domicile a nettement progressé. Les personnes sans abri ont également été accueillies ; un local a été mis à leur disposition pour qu’ils puissent se nourrir et se laver. Des solutions d’hébergement ont même été trouvées pour les SDF volontaires. Des numéros de téléphone dédiés ont permis de garder ou de renforcer le contact avec la population notamment avec les personnes souffrant des effets de la solitude. Par ailleurs les responsables d’équipements de quartier et leurs équipes ont maintenu le lien social avec les habitants alors que leurs collègues de la réussite éducative ont aidé les familles dans le suivi scolaire et les devoirs des enfants.

5) préparer la sortie de cette période de crise. Le maire, par ailleurs président de la Communauté d’agglomération, a travaillé sur les mesures qui seront prises pour aider l’économie locale à se remettre de cette période. Un plan global sera présenté dès que l’ensemble des dispositifs sera connu. En attendant le Président a déjà annoncé que la Communauté d’agglomération participerait au dispositif lancé par la Région. Au total 560 000 euros (dont 140 000 apportés par la CA) seront distribués aux très petites entreprises en plus des aides intégrées au fonds de solidarité national.

En plus de ces cinq priorités la Ville a travaillé avec Transdev son délégataire pour que les transports urbains, la navette de centre-ville et le transport à la demande en direction des habitants de la CA soient maintenus. Cela permet à tous les habitants, même ceux privés de véhicules, d’être autonomes, de faire leurs courses ou d’assurer leurs déplacements essentiels. La logistique et la commande publique ont assuré les livraisons en produits de protection pour tous ces agents et les ont livrés sur les différents sites. De son côté le service état civil est resté ouvert tous les matins depuis le début du confinement pour assurer les indispensables formalités liées aux décès et aux naissances.

Les services de la Ville et de la CA sont déjà mobilisés pour que la reprise des activités soit efficace dès le début du déconfinement. Le contact a été maintenu avec les associations, porteurs d’événements, artisans, commerçants, investisseurs. Les mesures barrières qui devront être mises en place sont en cours de rédaction car la sécurité des habitants et des agents restera naturellement une priorité.