Le seuil d'alerte de nitrates a été dépassé sur le captage de la Plaine du Saulce qui dessert les communes d'Escolives-Sainte-Camille, Coulanges-la-Vineuse, Gy-l'Evêque, Champs-sur-Yonne et Vaux. Par principe de précaution, la consommation d'eau du robinet est fortement déconseillée pour les femmes enceintes et les nourrissons de moins de 6 mois. Des bouteilles d'eau sont à disposition dans les mairies des communes concernées pour ces personnes fragiles.

Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

Branches

485 habitants/1100 hectares

Mairie
Route de Guerchy
89113 BRANCHES
Tél. : 03 86 73 79 33
Courriel : mairie-de-branches-89@wanadoo.fr

Commune rurale, Branches est un village rue, typique. Ses habitants y trouvent un habitat préservé dans un cadre agréable, entouré de champs et de bois. Y sont installés des artisans, des agriculteurs et des PME. La majorité de la population exerce sa profession dans le bassin de vie de l’Auxerrois. Une école de deux classes accueille les jeunes enfants. Sur le territoire sont implantés deux importants syndicats, celui de l’aéroport Auxerre-Branches et celui de la Fourrière animale du centre Yonne.
L’église St-Martin, inscrite sur la liste des Monuments historiques, est remarquable par ses peintures murales qui datent des XIIIe et XIVe siècles.

 

Un peu d'histoire

Situé sur la rive gauche de l'Yonne, Branches est un village
composé d'élégantes maisons de bourg typiques de cette région rurale de l'Yonne.
Son église Saint-Martin est l'une des plus anciennes églises préro­
manes de !'Auxerrois. C'est sous le nom de Bringa que le site apparaît dans les gestes des évêques d'Auxerre rédigées à l'époque carolingienne. À partir du XIIIème siècle, des agrandisse­
ments progressifs ont été réalisés vers l'est puis vers le sud, enfin au XVIIIème siècle vers l'ouest avec la reconstruction du clocher.
Cette église possède un patrimoine artistique de qualité qui retient l'attention. Entre 2002 et 2009, ses exceptionnelles pein­tures murales du XIIIème siècle ont été l'objet d'études organisées
par le Centre d'études médiévales (CEM) d'Auxerre. Celles-ci ont permis «de mettre en valeur quatre phases de décors suc­cessifs entre le XIIIème et le XVIème siècle avec en particulier une grande procession de personnages laïcs accueillis par un soldat à cheval et deux apôtres en médaillon».