Le seuil d'alerte de nitrates a été dépassé sur le captage de la Plaine du Saulce qui dessert les communes d'Escolives-Sainte-Camille, Coulanges-la-Vineuse, Gy-l'Evêque, Champs-sur-Yonne et Vaux. Par principe de précaution, la consommation d'eau du robinet est fortement déconseillée pour les femmes enceintes et les nourrissons de moins de 6 mois. Des bouteilles d'eau sont à disposition dans les mairies des communes concernées pour ces personnes fragiles.

Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

370 habitants/ 1 520 hectares

mairiechitry

Maire
Place de l'Eglise
89530 CHITRY-LE-FORT
Tél.: 0386414207
Fax : 0386335034
Mail : mairie-chitry-le-fort@wanadoo.fr

 

Le joli village de Chitry-le-Fort (Prix du Village remarquable du vignoble en 2008) est au cœur des circuits du vin. Son vignoble en Sauvignon produit l'AOC Saint-Bris, et ses cépages en Pinot et Chardonnay ont obtenu, depuis 1993, l'AOC Chitry. Le territoire de Chitry accueille 12 des 16 éoliennes constituant
le Parc éolien de !'Auxerrois qui s'étend aussi sur la commune de Quenne.

 

Un peu d'histoire

Chitry-le-Fort est un très ancien berceau de vie; de récentes fouilles archéologiques ont permis de découvrir des sarco­phages mérovingiens autour de l'église.
L'originalité de ce village tient aussi au fait qu'au 16ème siècle, il était séparé en deux : Chitry-Dessus et Chitry-Dessous relevant de deux seigneuries rivales sur deux duchés distincts ; l'une dépen­dait du comté de Tonnerre en Champagne et l'autre du comté d'Auxerre en Bourgogne. La grande rue servait de frontière !
L'église Saint-Valérien, du nom du troisième évêque d'Auxerre mort en 360, doit son aspect particulier à la guerre de Cent Ans. Elle fut en effet fortifiée à partir de 1364. Cette fortification fut financée par les villageois eux-mêmes et c'est à elle que Chitry doit son qualificatif de «fort». On décida de l'adjonction de trois tours : l'une au nord, en partie rasée aujourd'hui, une autre au sud, de plan carré; à l'est, une troisième en forme de donjon dotée de mâchicoulis.
Son clocher porche date de la fin du 12ème siècle, sa longue nef du 13ème et son chœur du 14ème siècle.
La bonne réputation du vin de Chitry dès le 17ème siècle permit à certains viticulteurs de se faire immatriculer « bourgeois de Paris », statut important avant la Révolution qui permettait d'accéder à certaines charges et d'importer dans la capitale des productions venues de province. Grâce à cela, les vins de Chitry furent très vite connus et appréciés à la Cour.